Voyage Vietnam
 
 
Voyage Vietnam > Info Vietnam : Histoire du Vietnam
 
Voyage Vietnam

Info Vietnam : Histoire du Vietnam

 
Les premières traces du Vietnam remontent à la période du Paléolithique (environ 400 000 avant J.C) car des vestiges et marques de présence humaine ont été retrouvés dans la région de Thanh hoa, sur le site de Nui Do. Les archéologues ont également trouvé des traces de civilisation dans quelques grottes à Lang Son et Nghe An.

Selon la légende vietnamienne, un roi descendant des dragons (animal assimilé aux mers du Sud) se maria avec une fée (provenant des montagnes), et lui fit une centaine d’enfants, ce qui entraina la création de cents principautés.

Quelques siècles avant J.C, la civilisation Dong Son régna sur le Vietnam apportant la culture du bronze et de nouvelles techniques telles que les tambours en bronze, des hallebardes, des sceaux… Ce fut l’âge de Bronze pendant lequel les Vietnamiens confectionnèrent plusieurs outils et armes en plus de bijoux en laiton dans des moules de glaise. Ils commencèrent à cultiver le riz et à élever des animaux tels que les buffles, les bœufs, les cochons et les poules.

L'Etat Van Lang, premier État, apparaît au Vietnam sous la culture Dong Son. Il s'étend de la frontière sino-vietnamienne jusqu'au bord du fleuve Gianh. Il paraîtrait qu’il constituerait le territoire des anciens Viets. Succédant à la nation des rois Hung, l'État Au Lac fut fondé par An Duong Vuong au milieu du IIIe siècle avant J.C. Les Vietnamiens lui doivent notamment la construction de la citadelle Co Loa avec trois cercles de murailles, dont les vestiges peuvent être encore contemplés de nos jours.

Au centre du pays, les cultures pré- Sa Huynh progressent jusqu'à l'âge de fer. Cette culture apporta plusieurs outils en fer, ainsi que des bijoux en agate ou en émeraude. Elle se répandit largement, de Thoa Thien jusqu'au bassin du fleuve Dong Nai. Les hommes de la culture Sa Huynh devaient être des ancêtres des Cham qui ont édifié le royaume Champa.

L’année 111 avant J.C marque les débuts d’une très longue domination chinoise (on remarque aujourd’hui facilement cette influence chinoise) et l’extinction de la civilisation Dong Son. Les chinois envahirent le Vietnam par le Nord, qui sera la première terre occupée par la dynastie des Han, qui imposera ensuite son écriture et ses coutumes et ses mœurs dans tout le pays. Un protectorat chinois est alors établi sur le Tonkin.

S’en suivront plusieurs périodes de domination chinoise, de révoltes, de création de dynasties vietnamiennes éphémères et de soulèvements. Mais le processus de sinisation s’intensifiera jusqu’en 938, année qui verra la victoire de Ngô Quyên, qui chassa l’envahisseur et mis en place la première dynastie nationale, celle des Ngô (939-967) et un état indépendant. L’empereur mourut en 944, laissant derrière lui un pays dans le chaos, partagés en fiefs féodaux, avec douze seigneurs à leur tête.

Suite à cette anarchie, le premier roi indépendant du Vietnam, Dinh-Tiên.-Hoàng fonde la dynastie des Dinh (963-979). Le royaume prend alors le nom de Dai-Cô-Viêt. Ensuite, se succéderont les dynasties des Lê antérieurs (980-1009) puis des Ly (1012-1225) et des Tran (1226-1400), sous lesquelles le bouddhisme connaitra son expansion, les attaques chinoises seront repoussées et l’identité nationale renforcée. C’est après la victoire du Maréchal- Prince Trân-Hung-Dao contre les Mongols en 1164, que le pays prendra le nom d'An-Nam (paix du Sud) qu'il gardera jusqu'en 1802.

La dynastie des Hô (1400-1407) s’écroulera rapidement après que les chinois envahissent le territoire. Les Ming domineront alors le pays entre 1407 et 1427. Il faudra attendre la mise en place de la dynastie des Lê (1428-1776) pour voir les chinois chassés après une décennie de guerres impitoyables.

Pendant le long règne des Lê, le pays va se construire et s’organiser, notamment au niveau militaire, administratif et judiciaire. On assistera également au triomphe du Confucianisme et au développement de la Littérature et à l’apparition du christianisme, introduit par les missionnaires européens. Malgré l’autorité des empereurs Lê, les Thinh du Nord et les Nguyen du Sud se livrèrent une bataille sans merci pour tenter d’étendre leur territoire. C’est alors qu’éclata la révolte des frères Tay Son, sous la coupe de Nguyen Hue, qui durera de 1776 à 1792, période pendant laquelle ils eurent à repousser les attaques des chinois, car le dernier roi des Lê avait sollicité l’aide des Qin.

Après la mort de Nguyen Hue, la dynastie des Nguyen (1802-1945) fut fondée par Gia Long (Nguyen Anh) après la réunification du pays et sa victoire contre les seigneurs du Nord et les Tay Son. Il fut par ailleurs assisté par les français pour se proclamer empereur.

Le débarquement des français à Danang, sur la côte centrale du Vietnam, en 1858, marque le début de l’Ere coloniale au Vietnam. Le gouvernement français approuva la décision de conquérir le Vietnam qui rejoigna deux autres pays colonisés, le Laos et le Cambodge, formant ainsi l’Indochine française. Le 6 juin 1884, l’empereur Hiêp Hoà décide de placer son pays sous protectorat français, laissant plus de contrôle à la France, comme au niveau du commerce et la politique étrangère. Pendant ce temps là, quelques factions vietnamiennes rejettent cette présence française et résistent.

Le traité du 4 juin 1885 avec la Chine reconnait officiellement l’appartenance de l’Indochine à la France. Puis en 1887, l'Union Indochinoise fut constituée comprenant 5 régions : le Tonkin, l'Annam, la Cochinchine, le Cambodge et le Laos.

La France apporte de nombreuses techniques et installe par exemple un réseau d’électricité à Hanoi. Sur le plan éducatif, les colonialistes français abolirent en 1915 l'ancien système de concours et imposèrent trois cycles de l'enseignement de base (maternelle, primaire et secondaire). Et en 1917, ils lancèrent officiellement la formation de fonctionnaires administratifs «à la française», obligeant les vietnamiens à apprendre le français.

Les patriotes vietnamiens continuèrent la lutte pour la libération du pays. Et en 1930, Nguyên Ai Quoc, c'est-à-dire Ho Chi Minh (le futur héros national), fonda le Parti Communiste Vietnamien (ou le parti Communiste Indochinois plus tard). Puis en 1932, l'empereur B?o Ð?i, de retour d'exil en France où il faisait ses études, instaure une monarchie constitutionnelle sous protectorat français.

La deuxième guerre mondiale va bousculer les choses. En 1940, un traité franco-japonais de cessez-le-feu est signé mais l’année suivante, le Japon envahit quand même l'Indochine suite à différents conflits remportés sur les Français par les alliés des Japonais. Ainsi, devant la perte de contrôle de la France, la lutte anticolonialiste s’intensifie et le Vietminh (groupe de Résistance) est créé par Ho Chi Minh, cachant son instinct communiste.

Le 2 septembre 1945 suite à la capitulation des Japonais, est proclamée l’Indépendance du Vietnam, qui est sous le contrôle du Vietminh. Ho Chi Minh met également en place la création de la République Démocratique du Vietnam.

En 1946, les troupes françaises se réinstallèrent en Indochine et tentèrent de maîtriser les forces du Vietminh. Cependant, sous la direction du Parti Communiste Indochinois et du Président Ho Chi Minh, le peuple Vietnamien entreprit la résistance contre les colonialistes français pour sauvegarder l'indépendance, avec l’aide du camp socialiste (URSS et Chine), en effet c’est la guerre froide. La victoire historique de Dien Bien Phu en 1954 mit fin à une grande résistance du peuple vietnamien et libéra la moitié du pays, mettant fin à cent ans de colonisation et à la guerre d’Indochine.

En vertu de l'accord de Genève, les Français se retirèrent du nord du pays, et le Vietnam fut provisoirement divisé en deux régions, au niveau du 17ème parallèle. Au nord, la République démocratique du Vietnam s'engagea à l'œuvre de reconstruction du pays dans la paix. Tandis qu’au Sud, un fanatique nommé Diêm met en place la République du Vietnam, avec l’aide des américains qui veulent éradiquer le communisme, et prendre la place des français.

Le Front national de libération (FNL) fait son apparition en 1958, créé par la République Démocratique du Vietnam, et servira de cheval de Troie pour la conquête du Sud, aidé par les Vietcongs (héritiers des Vietminh), combattants communistes du Sud.

S'en suivront de terribles affrontements entre américains, débarqués au Vietnam en 1965, et Vietcongs, faisant de très nombreuses pertes civiles... La guerre la plus sanglante de l’Histoire : la guerre du Vietnam. Un nouveau type de guerre aura vu le jour au Vietnam: la guerre scientifique, informatique et industrialisée, amenée par la machine de guerre perfectionnée des américains, face aux petits paysans vietnamiens.

Le 1er février 1968 est marqué par l'offensive du Têt : attaque surprise et généralisée perpétrée par le FNL et les troupes nord-vietnamiennes. L'ingéniosité vietnamienne (guerre des tunnels, pièges...) est alors portée aux nues face à la lourdeur et au manque d'initiative des forces américaines pourtant engagées en masse. C’est le début de la prise de force du Vietnam de Ho Chi Minh.

Avec l'offensive générale au printemps 1975 dont l'apogée fut la campagne historique d'Ho Chi Minh, le gouvernement de Saigon s'effondra le 30 avril 1975. Les derniers soldats américains fuirent et la guerre du Vietnam pris fin, laissant un bilan un désastreux derrière elle : d’innombrables pertes humaines (dont 4 millions de civils) ; des paysages et villages dévastés par les bombes et autres produits chimiques et un coût financier inestimable.

L'état du Vietnam fut réunifié et depuis cette date, il porte le nom de «la République socialiste du Vietnam», avec Hanoi comme capitale.

En janvier 1979, le Vietnam envahit le Cambodge avec la Troisième Guerre d'Indochine pour libérer le pays des sanguinaires Khmers rouges qui perpétuaient les massacres dans les régions frontalières avec le Vietnam. Puis, le Vietnam doit faire face à une invasion chinoise, pour contester celle du Cambodge, mais renvoya rapidement les troupes de Pékin dans leur contrée.

En 1986, on assiste à la libéralisation du marché avec l'économie politique vietnamienne et à l’ouverture des frontières aux touristes. En 1992, les relations diplomatiques sont rétablies avec les États-Unis et s’améliorent avec la Chine. Et en 1994, l'embargo américain est levé, les relations américano-vietnamiennes se normalisent, et l'économie de marché commence à s'appliquer.

Puis en 1995, le Vietnam fait son entrée au sein de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est). Le développement du pays connaitra toutefois un ralentissement avec la crise asiatique de 1997. Suivront des crises internes entre conservateurs et progressistes.
Voyage Vietnam
 
Voyage Vietnam > Info Vietnam : Histoire du Vietnam
 
     
  Parole à nos clients  
     
 
Destinations
 
     
   
   
   
   
   
   
  Voyage Vietnam  
     
 
Info Vietnam
 
 
 
   
   
   
   
   
   
  Voyage Vietnam  
     
 
Voyage Vietnam
Voyage Vietnam
Voyage Vietnam
Blog - Asian Roads
Facebook - Asian Roads
Newsletter Asian Roads

 
Voyage Bhoutan
Voyage Birmanie sur mesure
Voyage Cambodge sur mesure
Voyage Chine sur mesure
Voyage Indonésie sur mesure
Voyage Inde sur mesure
Voyages Laos sur mesure
Voyage Mongolie sur mesure
Voyage Népal
Voyage Philippines sur mesure
Voyage Route de la Soie
Voyage Sichuan
Voyage Sri Lanka sur mesure
Voyage Thaïlande sur mesure
Voyage Tibet
Yunnan

© 2006-2013 Asian Roads. All rights reserved.  No portion of this website may be duplicated, redistributed, or manipulated in any form.