Hanoi

Quelques photos de Hanoï

Présentation de Hanoï

Capitale du Vietnam, Hanoï « la ville au-delà du fleuve » est située sur le delta du fleuve Rouge qui termine son cours dans le golfe du Tonkin. Cette métropole de plus de trois millions d’habitants réjouit les visiteurs pour son authenticité et son charme rétro.

A l’instar de sa rivale, Ho Chi Minh Ville, elle commence à être envahie par les motos, à la place des cyclo-pousses, mais dans une moindre mesure que l’ancienne capitale sudiste. Hanoi tente en vain de préserver son caractère qui lui vaut d’être l’une des villes les plus asiatiques d’Asie du Sud Est.

Malgré cela, c’est un nouveau visage de Hanoi qui apparait, avec l’émergence de grands buildings à la périphérie, et de la montée des prix de l’immobilier depuis l’arrivée, dans les années 1990, des investisseurs étrangers. Les bâtiments coloniaux quant à eux, résistent et vous pourrez notamment visiter la cathédrale Saint-Joseph Ly Quôc Su, de style néogothique.

Outre la cathédrale, le vieux centre historique réserve de belles visites comme le lac Hoàn Kiêm, avec son anecdote de la tortue et de l’épée magique, et son magnifique petit pont rouge, lieu idéal pour les balades amoureuses ou les exercices sportifs des hanoïens tôt le matin. Sur la rive nord du lac, se tient le charmant petit temple Ngoc Son, datant du XVème siècle.

De plus, la particularité des rues de Hanoi réside dans la diversité des spécialités. On y trouve la rue des poissons grillés (Cha Ca) ; la rue des autels et des bannières religieuses (Hàng Bac) ; celle de la mercerie (Hàng Bo) ou encore celle de la chaussure (Hàng Giây). Toutes ces rues sont bien évidemment très animées, fréquentées autant par les locaux que par les touristes.

Par ailleurs, d’autres sites immanquables se trouvent à l’extérieur du centre :

La pagode Tran Quôc, appelée pagode de la « Défense de la patrie » par les coloniaux français, située sur une petite presqu’île, est l’une des plus anciennes de la capitale et une des plus typiques du Vietnam. Chaque niveau de la pagode fait référence aux différentes étapes de la vie de Bouddha.

Le temple de la Littérature, construit en 1070 et surnommé « la pagode des corbeaux » par les français, fut consacré au culte de Confucius. Elle devint également l’université la plus prestigieuse du Vietnam, qui accueillait les meilleurs élèves de chaque province.

Enfin ne manquez pas le musée, la maison et le mausolée de Hô Chi Minh, qui constitue un véritable lieu de pèlerinage en l’honneur du «père de la nation». D’allure massive et géométrique, ce bâtiment est semblable à celui de Lénine à Moscou. A l’intérieur, se trouve la dépouille embaumée de l’oncle Hô, mort en 1969. L’embaumement, qui dura près d’un an, fut exécuté par le soviétique Sergai Debrov, et ce dans une grotte, à l’abri des bombardements américains.

Par ailleurs, il faut savoir que ce mausolée va à l’encontre des volontés d’Hô Chi Minh. Celui-ci désirait, en effet, être incinéré et que ses cendres soient réparties dans trois urnes placées au sommet de trois collines du pays, une première dans le Nord, une seconde dans le Centre et la dernière au Sud.

La visite reste extrêmement contrôlée par les gardes: pas de mains dans les poches, pas le droit de parler, obligation de se dépêcher, pas de chapeaux…

Hanoi : tous nos circuit​s